Trailer d'Elections 2012 - En route pour l'Elysée

Publié le par Radus

Le jeu le plus attendu de ce début d’année, Elections 2012 – En route pour l’Elysée, se dévoile enfin via un trailer. Et ça va être du très lourd...

 

AElections persosnnoncé il y a quelques semaines, le jeu basé sur l’élection présidentielle à venir (qui est développé par Eversim) aura su faire le buzz. Il faut dire qu’incarner un candidat au plus haut poste de l’Etat a de quoi faire rêver bien des joueurs. Sillonner la France, rencontrer toutes sortes de gens dans les campagnes profondes, promettre monts et merveilles aux futurs reclassés sociaux de l’usine de slips du coin vous attire ? Eversim est en passe de réaliser vos souhaits. La petite boite est même en train de nous préparer quelque chose relevant du « Et bien plus encore » cher au regretté Denver. Le premier trailer du titre démontre en effet qu’Eversim est allé bien au-delà de tout ce qu’on pouvait imaginer. Ne disposant (bien entendu) pas des licences des candidats officiels, les développeurs se sont en effet évertués de proposer des « cousins » de nos amis prétendants à l’investiture. On découvre ainsi le fabuleux Laurent Norvège, Martine Le Gueven ou encore le Président sortant Guillaume Kotmazy. Non content de modéliser grossièrement les bouilles des quinze personnes qui vont squatter tous les médias ces prochaines semaines (mention spéciale au clone d’Eva Joly, qui est quand même très réussi), les concepteurs ont décidé d’inclure des voix. Et là, nous touchons au summum du bon goût avec pas moins de huit heures d’imitations certainement enregistrées par Victor Chantechien, « cousin » du Tiers-Monde de Nicolas Canteloup. Nous découvrons également les différentes fonctionnalités du titre avec, par exemple, la possibilité d’envoyer des agitateurs durant les meetings de nos adversaires. Un peu de patience, désormais : le jeu devrait sortir d’ici quelques semaines. Le « patch mercato » n’ayant pas été appliqué, certains candidats s’étant retirés sont toujours sélectionnables. Je sens que je vais me laisser tenter par un parcours avec René Martin, le « cousin » de notre Doctor Who national (oui, il a vu le débarquement, le Docteur Morin).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article