Sale temps pour les développeurs

Publié le par Radus

On peut être développeur de jeux vidéo, voir ses créations ravir des millions de gens et, pourtant, être rattrapé par la réalité économique de son employeur. Les employés de Team Bondi (L.A. Noire) et 2K Czech (Mafia II et Top Spin 4) en font actuellement l’amère expérience.

 

Après d’incessantes querelles avec Rockstar, qui a renoncé à faire de d’eux leur branche Rockstar Sydney, les kangourous de Team Bondi ont vu le couperet tomber : le studio est placé en redressement judiciaire. Pour rappel, ces jeunes gens n’avaient pas apprécié l’ingérence de Rockstar, qui s’était immiscé dans la gestion et le travail du studio (notamment en dépêchant des graphistes et développeurs) pour le sauver en même temps que son bébé, L.A. Noire. Quelques échanges de joyeusetés plus tard, Rockstar annonçait ne plus vouloir travailler avec Team Bondi, qui se retrouvait le bec dans l’eau. S’ils tentent de se faire racheter par la société de production de films qui gère actuellement Happy Feet 2, les décideurs du studio australien pourraient  bien avoir du mal à se sortir de cette mauvaise situation. On peut se consoler en se disant que L.A. Noire survivra, la licence appartenant à Rockstar, mais il serait dommage de perdre des développeurs aussi talentueux.

 

Une partie des employés de 2K Czech n’est pas plus à la fête. Cinquante des quelques deux cents employés des sites de Brno et Prague devraient ainsi se voir indiquer la porte de sortie. La maison-mère, Take Two, assure que ces licenciements serviront à terme à pérenniser le studio à l’origine des très bons Mafia II et Top Spin 4. On pourrait faire du mauvais esprit en se disant « C’est bien fait, ils n’avaient qu’à mettre plus de joueurs dans Top Spin 4 et créer une vraie fin à Mafia II ! », mais on retiendra surtout que près d’un quart des employés va pouvoir aller pointer à Polák Zaměstnání* « pour le bien de la boîte ». Sympa.

 

*Pôle Emploi (merci Google Trad)

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article