Que faire en attendant une partie sur Gotham City Impostors ?

Publié le par Radus

Vous avez téléchargé ne serait-ce que la démo de Gotham City Impostors, et vous galérez à trouver une partie ? C’est « normal », le système de matchmaking réussissant à être plus instable que sur la béta. Pas de panique, cependant : le développeur annonce en effet fièrement que ledit système sera grandement amélioré dans une future MàJ qui inclura aussi de nouveaux éléments (une nouvelle map, notamment), et sera de plus proposée gratuitement (il ne manquerait plus que ça : payer pour avoir un matchmaking qui fonctionne). Seul bémol : le patch salvateur arrivera en mars. Mais que faire pendant que notre console/PC galère pour nous dégoter une partie avant cette date ? Suivez le guide !

 

Echec de la connexion... Que faire ?Précisons quelque chose avant de nous lancer : Gotham City Impostors sert ici d’exemple. Les mêmes conseils sont applicables en cas de téléchargement de démo que vous espérez rapide, de chargement sur la version PC  de Modern Warfare 3 ou de recherche de partie sur Brink.

 

Option 1 : Lire

Oui, le voilà l’effroyable mot, le nom de l’activité qui fait déjà frissonner d’effroi tous les intellectuels qui « ont le seum » quand leur jeu galère. Non, jeune homme/fille/autre, ouvrir un de ces objets archaïques et dénués de boutons ne portera aucunement atteinte à ton légendaire « swagg ». Il se pourrait même que tu arrives à mémoriser des choses, ce qui te permettra par la suite de briller en société. Tu pourras aussi te rendre compte qu’on peut s’amuser autrement qu’en regardant Secret Story. Mais que lire ? Eh bien pour toi, jeune fille qui veut aller voir la comédie musicale Dracula – La Mort serait préférable à cette Honte, il existe de nombreuses éditions du titre originel, le Dracula de Bram Stoker. Contée sous la forme de journaux intimes, la légende du Prince des Carpates te fera passer un superbe moment, et pourra t’occuper longuement (ce qui ne sera pas du luxe dans certains des cas cités plus haut). D’une part, tu te rendras ainsi compte que les Vampires, contrairement à ce qu’Angel et Edward ont voulu te faire croire, ne sont pas des mollassons romantico-attardés, et surtout, tu rejoindras le cercle de ceux qui pensent que Kamel Ouali devrait être poursuivi en justice pour avoir osé nous pondre son ballet émo. Si tu es un garçon, tu peux toi aussi lire ce livre, un peu de Culture ne fait jamais de mal, et cela te changera des moments où tu ne retiens pas le « -ture »…

 

C’est un peu gros pour toi ? Alors, garçon ou fille, plonge-toi dans le premier des romans Doctor Who édités par Milady. Tu retrouveras (ou découvriras) le Docteur et son assistante Amy dans une aventure inédite qui les voit enquêter sur un phénomène bien étrange : plusieurs personnes sont retrouvées mortes couvertes de poussière lunaire alors qu’une astronaute apparait en plein milieu d’un fast-food. Bien fichu et, semble-t-il, très correctement traduit, Apollo 23 te fera passer un bon moment, et à prix réduit qui plus est puisque l’édition découverte est proposée à moins de 5€ (non, cet article n’est pas sponsorisé par les éditions Milady, label poche des éditions Bragelonne). Deux autres romans sont d’ailleurs déjà parus, et seront suivis d’un nouvel opus chaque mois jusqu’à fin 2012. En vrai, n’hésitez pas : si le succès est au rendez-vous, Milady nous éditera peut-être les pérégrinations des anciens Docteurs, ce qui serait pratique pour les fans voulant à tout prix découvrir les péripéties traversée par le si énigmatique Huitième Docteur.

 

Autrement, n’importe quel bouquin pourra faire la rue Michel, comme on dit. Et non, il n’y a pas de honte à lire un manga. Contrairement à ce que pensent les journalistes bien informés de TF1, les mangas soulèvent souvent des problématiques plus que sérieuses, et un acte de lecture reste un acte de lecture, ce qui fait qu’il doit être encouragé.

 

Option 2 : jouer à autre chose

Si la redécouverte d’un ancien jeu sur une console qui l’est tout autant peut être sympa mais compliquée à mettre en place (il faudrait jongler entre les différentes sorties d’image), un matchmaking en bois peut être l’occasion de ressortir ta console portable du placard ! Tu pourras par exemple reprendre ta partie de Pokémon et rendre visite à ce Dracaufeu abandonné depuis 2001, ou te lancer définitivement dans les dernières versions en date. Ce sera aussi l’occasion de redonner sa chance à cette PSP pour laquelle tu as huit versions de firmware de retard (il faut dire que quand on ne l’a pas allumée depuis le 27 novembre 2008, ça n’aide pas). Dans un autre registre, une attente interminable peut amener à découvrir ces jeux pour téléphones si addictifs que sont Angry Birds et autres Stupid Zombies.

 

Option 3 : regarder u film

Attention, cette option n’est applicable qu’avec les matchmakings de Gotham Impostors et Brink. Aucune restriction n’est réellement établie : le temps nécessaire à un visionnage de Titanic (3h15 de film + 15 à 35 minutes de pleurniche) doit être plus ou moins équivalent à celui pour trouver une partie qui se lance sur ces deux jeux. Attention, entamer un marathon Seigneur des Anneaux serait par contre un peu présomptueux : il n’est pas humainement possible de s’enquiller cette trilogie d’un bloc sans se tailler les veines.

 

Si certains ont d’autres idées pour meubler ces insupportables temps morts, je suis preneur…  

Publié dans Hors-Sujet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article