Meuporg 2, le retour - France 2 charge encore les jeux vidéo

Publié le par Radus

On le sait, les médias n’aiment pas les jeux vidéo. Les « journalistes » de France Télévisions nous l’ont une nouvelle fois prouvé ce midi en tirant à boulets rouges sur les FPS, qui ne respectent pas, je cite, « les lois de la guerre ». Hé hé hé.

 

Nathanaël « Meuporg » de Rincquesen a encore frappé. Notre cher ami présentateur de JT sur France 2 s’est une nouvelle fois fendu d’une critique acerbe et extrêmement documentée  (hem) sur les jeux vidéo. La « rédaction » d’Antenne 2 nous a en effet offert un « reportage » sur les méfaits des FPS très orientés multi, comme Call of Duty. Attention, jeunes gens ! Ces titres ne respectent en rien les lois de la guerre. On nous explique ainsi que certains jeux permettent au joueur de tirer sur des ambulances (sûrement GTA), ce qui est considéré comme un crime de guerre IRL. De plus, il n’y a aucune transposition de l’esprit de camaraderie de l’armée. Bon, soit. Le sujet va plus loin en évoquant, témoignage de charlatan…euh… psychologue à l’appui, que ces maudits FPS nous récompensent quand on tue des civils. Les images illustrant le tout sont celles de la mission « No Russian » de Modern Warfare 2, sorti en 2009 (on saluera au passage la vivacité d’esprit des gars, qui viennent apparemment de découvrir cette mission switchable et, si le joueur le souhaite, parfaitement passive) et, plus surprenant, des vidéos du mode multi de MW 3. On nous affirme ainsi que le joueur « accro » (on est tous des drogués, cela va sans dire) gagne 50 points en tuant un civil, et 100 en tuant un ennemi. Je viens donc de découvrir un aspect que je ne connaissais pas. Bêtement, j’avais cru que 50 points était le tarif pour une élimination d’adversaire armé en Mêlée Générale et 100 dans les autres modes. Je suis vraiment bête, des fois. On remarque donc une nouvelle fois le sérieux avec lequel les idiots de FR 2 ont réalisé leur étron, puisqu’il n’y a pas de civil dans le multi de CoD, et que la mission No Russian était peut-être la seule de toute la série à tenter d’amener une réflexion sur le côté non-manichéen des conflits armés, un gentil soldat US étant obligé de tuer des pauvres civils russes pour ne pas griller sa couverture. Et dire que ces gens ont un travail alors que je pointe au Pôle Emploi…

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article