Hors sujet - Pronostics FIFA 12 #1 : EA Guingamp-AS Monaco

Publié le par Radus

Premier match des pronostics FIFA 12 disponible sur mon blog. Aujourd’hui, on s’intéresse à la rencontre de Ligue 2 entre l’En Avant Guingamp et l’AS Monaco, match ô combien important dans l’optique du maintien.

 

EA Guingamp – AS Monaco 0-1

Vahirua (61e)

 

S’il devait y avoir un match de la peur au cours de cette 11e journée de Ligue 2, c’est bien ce Guingamp – Monaco. Lees joueurs de la Principauté étaient en effet au plus mal en Championnat. Alors que la remontée immédiate est toujours l’objectif prioritaire des dirigeants, l’équipe princière était scotchée à la dernière place de cette Ligue 2. La faute à un début de saison totalement raté et à nombre de désillusions, la dernière en date étant le match nul (2-2) concédé face à Sedan alors que les Monégasques menaient par deux buts d’écart à la mi-temps. Les Guingampais étaient à peine mieux lotis, puisqu’ils occupaient la 15e place du classement, trois points devant leur adversaire du soir, mais avec une moins bonne différence de buts. Les Asémistes, de nouveau emmené par leur capitaine Ludovic Giuly (de retour de blessure), avaient ainsi envie d’enfoncer des Bretons toujours marqués par leur élimination de la Coupe de la Ligue, et de prendre un bon bol d’air par la même occasion. Pour cela, Marco Simone et Jean Petit s’étaient appuyés sur l’ossature de l’équipe qui avait effectué cette très bonne première mi-temps contre Sedan. Seul Eysseric, suspendu, était remplacé par ledit Giuly. Makengo gardant lui sa place en pointe, reléguant Vahirua et Helstad sur le banc. Gourvennec avait lui proposé son équipe-type, persuadé que le redressement passait par la continuité. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que cet enjeu aura pesé sur la première mi-temps, qui s’est résumée en une domination nette (60% de possession de balle) mais stérile des joueurs du Rocher, incapables de prendre le quatuor Ringayen – Camara – Paisley – Lévèque à défaut. Il aura finalement fallu attendre la 42e minute pour voir la première frappe du match, qui aurait pu être la bonne. Le tir du droit du jeune Monégasque Edgar Salli venait en effet s’écraser sur le montant de Vincent Planté. La fin de la première période était alors sifflée sur un 0-0 bien terne.

 

Simone, conscient des difficultés de son équipe, décida de se passer d’un Terence Makengo bien discret pour faire entrer Marama Vahirua à la pause. Un choix qui va se révéler payant. Conspué à son entrée par les quelques supporters rouges et blancs présents dans le stade, le Tahitien ne tarde pas à se mettre en évidence. Bien alerté par Germain, il ponctue un bel enchaînement de passes par une frappe qui passe à cinquante centimètres du but de Planté (51e). Piqués au vif, les Bretons tentent de réagir par deux centres consécutifs. Le premier, bien capté par Carrasso, ne se révèle pas dangereux. Le second, signé Giresse, donne lieur à un dégagement in extremis d’Afolabi (et non d’Adriano, comme on pouvait le croire au début). Un renvoi en catastrophe qui va finalement s’avérer payant : Vahirua arrive en effet à se prolonger la balle de la tête puis part seul au but. Après quelques tergiversassions, « Tahiti-Goal » inscrit finalement le premier but du match, d’une frappe bien placée du droit (0-1, 61e). La physionomie du match va alors changer : les Monégasques laissent le ballon à leurs adversaires, qui tentent en vain de trouver une faille dans un bloc asémiste enfin imperméable. L’ASM est même proche de doubler la mise quand Germain, très précieux hier, effectue un joli numéro dans la surface et sert Vahirua en retrait, qui voit sa frappe repoussée par l’ancien gardien des Verts (71e). Les offensives guingampaises restent stériles, Carrasso se chargeant de repousser deux centres chauds (83e et 86e). L’arbitre met alors fin à cette rencontre, un coup de sifflet qui scelle la deuxième victoire monégasque de la saison. Tout n’aura pas été parfait du côté des joueurs de la Principauté, mais la satisfaction d’avoir gagné et de ne pas avoir encaissé de but l’emportera sûrement sur le reste…

 

Glop

On retiendra dans cette catégorie  deux éléments du côté monégasque. Tout d’abord, le buteur, Vahirua, qui se sera procuré trois occasions en une mi-temps, et aura inscrit le but de la victoire après un joli raid solitaire. Le Tahitien prouve à ses détracteurs qu’il peut encore rendre de fiers services à l’ASM en inscrivant son deuxième but de la saison, le premier dans le jeu. La solidité retrouvée de la défense monégasque, et notamment l’assurance de Johann Carrasso, méritent également d’être soulignées. Le portier prêté par le Stade Rennais n’aura pas eu grand-chose à faire, mais il se sera imposé avec autorité en fin de match.

 

Pas glop

La prestation d’ensemble des joueurs de l’En Avant Guingamp. Seul Ringayen, l’arrière droit, aura su contenir son vis-à-vis direct. L’équipe coachée par Jocelyn Gourvennec n’aura montré aucune imagination, et sera finalement restée inoffensive, ne se procurant pas la moindre occasion franche. Les Bretons ont décidément beaucoup de mal à digérer leur élimination en Coupe de la Ligue.

 

 

 

 

Publié dans Vidéos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article