Des précisions sur le second stick de la 3DS

Publié le par Radus

On le sait, la 3DS, la dernière arnaque… euh… console de Nintendo accueillera bientôt un accessoire qui permettra de jouer avec un second sitck. Voici quelques infos livrées afin de nous faire saliver. Enfin, en théorie…

 

3ds_stick01.jpgNintendo aura prouvé qu’il est à l’écoute des joueurs. Après avoir baissé radicalement le prix de sa 3DS (il faut dire que les chiffres de vente n’étaient pas démentiels, et que ça faisait cher la migraine après vingt minutes de jeu), la firme nippone a également répondu aux suppliques de ses fans en annonçant qu’un second stick serait bientôt disponible. Ce vilain accessoire (oui, il faut l’avouer, c’est moche) se précise aujourd’hui un peu plus. Il sera vendu seul pour la modique somme de 1600 yen au Japon (environ 15€ et des noix), ou en bundle avec le premier jeu compatible, Monster Hunter 3G, pour un peu plus de 60€ (eh ouais, quand même). Dans sa grande générosité, Nintendo diffuse d’ailleurs une liste des jeux à venir compatibles (pas de précision sur les jeux déjà parus qui accepteront le bidule).

 

Ladite liste

  • Monster Hunter 3G
  • Resident Evil : Revelations
  • Metal Gear Solid : Snake Eater
  • Ace Combat 3DS
  • Kingdom Hearts 3D : Dream Drop Distance
  • Dynasty Warriors VS

 

Nintendo n’étant pas capable de faire une annonce sans mauvaise nouvelle, on apprend également que cet ajout tardif nécessitera une pile AAA (les petites qui coûtent un bras) pour fonctionner. Pour un accessoire qui aurait dû être sur la console à la base, ça commence à faire beaucoup d’inconvénients… Sortie prévue au Japon le 10 décembre.

 

Autre mauvaise nouvelle pour les possesseurs de cette console : Kid Icarus Uprising, sûrement l'un des jeux les plus prometteurs, ne sortira finalement pas pour la fin d'année 2011. Il sera disponible dans le monde entier au premier trimestre 2012. Le temps d'intégrer une compatibilité avec le second stick, peut-être...

Publié dans News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article